<

La maquette numérique va remplacer les plans de construction papier

17/09/2016

Le BIM offre plusieurs avantages. Il permet de détecter en amont les anomalies d’un chantier, de réduire le temps de présence des ouvriers et donc les coûts. Il permet de mieux répartir les tâches entre les différents corps de métier pendant la construction. Tous les acteurs concernés (architectes, bureaux d’études, constructeurs, …) partagent leurs documents techniques sur une plateforme collaborative et sont liés par la maquette numérique.

En France, l’utilisation du BIM sera obligatoire dans les marchés publics à partir de 2017 mais les grands groupes de construction s’y mettent déjà. Le projet de l’Hexagone de la « loi sur la transition énergétique », créera à partir de 2017 aussi un « carnet numérique de suivi et d’entretien » pour les immeubles neufs d’habitation, un peu comme le carnet d’entretien d’un véhicule neuf. Ceci semble être un réel coup d’accélérateur pour le secteur et pour l’amélioration de la performance énergétique d’un bâtiment. En effet, les informations utiles pour une meilleure prestation énergétique y figureront. L’Hexagone va plus loin et va aider la filière à s’équiper grâce à un plan dédié, le « plan de transition numérique du bâtiment ». Ce plan prévoit d’équiper les TPE et PME du bâtiment de « kits BIM ». Il est fort probable qu’un tel plan débarquera dans notre plat pays prochainement.